* cet article n’est pas sponsorisé par blablacar 

 Le co-voiturage c’est top ! J’en fais tout le temps ! Non seulement cela permet de voyager moins cher, de passer un voyage plus agréable et de faire des rencontres intéressantes… même très intéressantes quand vient le moment du « et toi ? tu fais quoi dans la vie ? »

Tout le monde sort de ma voiture !

C’est peut-être ce que j’aurais dû répondre quand le premier passager me dit « moi je suis éleveur de porcs et de vaches laitières » et le second « moi, je suis étudiant et saisonnier en abattoir ».

Ma première réaction : « pourvu qu’ils ne me demandent pas ce que je fais dans la vie ! » Le sketch ! « Moi ? Je suis créatrice de BYNATH, la marque de vêtements végans de Rennes et je milite pour l’abolition de l’exploitation animale ! ». Rien de tel pour une bonne ambiance ! Ou pire ! Qu’ils me laissent une mauvaise évaluation !!

Par respect pour mes passagers, je décide alors de prendre sur moi, de ne pas partager mes convictions et de les mener à destination dans la bonne humeur.  C’est parti pour 2H30 de route ! Youpi !

Heureusement que je ne portais pas mon sweat “végane.” ce jour-là car pour ma stratégie « végane incognito » c’était mort !

Mais c’est toi qui tues mes cochons !

Très concentrée sur ma route, au son de ma playlist, je laisse la conversation se dérouler tranquillement entre mes passagers. Après les banalités du quotidien sur la météo, les « t’es d’où toi ? », j’entends mon passager éleveur dire sur un ton enjoué au saisonnier « Ah ! Mais c’est toi qui tues mes cochons !  Ils sont envoyés dans ton abattoir ! »

WHAT !!??  Me dis-je dans ma tête tout en sentant mon cœur se serrer et mon estomac faire un tour sur lui-même.

Pourtant des vidéos d’abattoirs j’en ai vues ! Mais avoir les commentaires audio en live dans ma petite auto, je ne m’y étais pas préparée.

Je vous épargne les détails comme les heures auxquelles ont lieu les « tueries », le nombre de bêtes tuées par jour, les différentes étapes de la chaîne d’abattage.  Le saisonnier avoue qu’il aime son job d’été et que contrairement à certains de ses collègues il mange encore du jambon. Oui, car apparemment certains et certaines sortent dégoûtés de la viande après avoir vu l’abattage des animaux.  Vous y croyez à ça ?

Tous humains

Une fois le jeune saisonnier arrivé à destination, il me reste encore un peu de temps en tête à tête avec mon passager éleveur. Une mec sympa, jeune, 35 ans (Oui, 35 ans c’est jeune ! Pour ceux qui ne sont pas d’accord, vous verrez quand vous les aurez! #sujetsensible) épuisé moralement et qui se confie sur son quotidien, sa femme et ses 3 enfants.

Dans son récit très personnel, j’entends de la souffrance, des difficultés à gagner suffisamment pour subvenir aux besoins de sa famille, la fatigue des journées à rallonge et un ras le bol de ce système qui emprisonne les hommes. Un discours symptomatique de ce monde d’exploitation intensive de nos ressources naturelles, animales et humaines.

C’est en me parlant de ses vaches qu’il retrouve le sourire et moi aussi par la même occasion car j’étais à deux doigts de foncer sur le rail de sécurité pour en finir.

Il me dit qu’il les chouchoute beaucoup et qu’elles connaissent leur prénom. Me sentant en confiance je l’interroge sur les veaux et la séparation dont ils sont victimes et « dont j’aurais vaguement entendu parler » genre… je ne suis pas informée de maltraitance animale. Ici je joue la carte « fille crédule » pour ne pas compromettre ma couverture si près du but et risquer une mauvaise évaluation balabla car !!

Ma question : « Tes vaches réagissent comment quand tu leur retires leur petit ? » (la question en elle-même était un peu révélatrice je l’avoue car faut-il déjà savoir que les veaux sont séparés de leur maman peu de temps après leur naissance pour que le lait puisse être donné à nous les humains #candiajetaime)

Sa réponse : « Faut arrêter de croire que les animaux ressentent les choses comme nous ! Elles ne se rendent pas vraiment compte… Au pire elles râlent une journée ou deux… ». Une réponse peu satisfaisante à mes yeux mais en même temps il n’allait pas faire un coming out végan dans ma voiture et me dire que ce qu’il faisait c’était mal !

Je n’ai jamais tué une seule bête de ma vie…

Il enchaîne sur le fait qu’il aime vraiment ses bêtes et je le crois volontiers. Après tout, il est avec ses animaux tous les jours et crée des liens avec eux. À tel point qu’il m’affirme « je n’ai jamais tué une bête de ma vie, j’en serais incapable ».

Euh… J’ai dû louper un épisode. Le monsieur me dit « je suis éleveur de cochons et de vaches laitières », il a rigolé ¾ d’heure avec mon saisonnier d’abattoir MAIS il n’a jamais tué une seule bête de sa vie ??

Deux explications possibles :

  1. Il est mytho et me raconte des salades* depuis 2 heures.
  2. J’ai rencontré le seul éleveur du monde qui produit de la viande sans tuer d’animaux ?!

Espérant avoir fait la rencontre du siècle, qui mettrait fin au massacre perpétuel de millions d’animaux, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander ce qu’il en était de l’abattage des bêtes qu’ils élevaient.

Il m’a expliqué « une fois dans le camion pour l’abattoir, ma mission est terminée et un nouveau cycle commence avec de nouvelles bêtes » « le reste n’est pas de mon ressort donc je n’y pense pas ».

C’est alors explication n°3 : l’éleveur est dans le déni. Lui ne tue pas donc il n’a rien à se reprocher.

Je ne vais pas lui faire un procès car nous sommes tous dans le déni pour une chose ou une autre. Nous avons tous de petits arrangements avec notre conscience pour justifier nos actes.

La preuve, j’ai choisi de ne pas assumer mes convictions ce jour-là et de me taire. Pourquoi ? De peur de déranger et de mettre mal à l’aise.

Résultat, c’est moi qui étais mal à l’aise à les écouter et vous savez quoi ? Ils n’ont même pas pris le temps de me laisser une évaluation !!

*l’expression “raconter des salades” n’est pas un choix linguistique réservé aux végans 🙂

 

🖤bynath🖤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *